Home Principe de Reiki

LES 5 IDÉAUX

 

 

Mikao Usui a inclus dans sa pratique de Reiki, « 5 idéaux », 5 principes de vie universels ou encore 5 règles de vie. Il préconisait 50% de pratique Reiki, de séance sur soi et 50% de méditation sur ces 5 principes.

 

Ces 5 idéaux sont à intégrer dans sa vie quotidienne, à insérer dans son vocabulaire. On peut se les répéter comme un leitmotiv, comme une prière. On peut décider de travailler chacun de ces idéaux en méditant sur nos préoccupations, nos colères, nos bénédictions, nos parents, notre honnêteté envers nous-même..... comme un long nettoyage de nos anciens mécanismes, comme une déprogrammation de nos anciens schémas.....

Ils peuvent ressembler à une prière, pourquoi pas ? Ressentez simplement la puissance des mots et surtout des concepts contenus dans ces idéaux en japonais ......

 

 


Juste pour aujourd’hui :

Cela signifie « ici et maintenant » car nous ne pouvons agir que dans l’instant immédiat. Il y a 5mn c’est du passé, on ne peut rien y changer, et dans 5mn c’est du futur ce n’est pas encore arrivé, on ne peut donc rien y faire non plus ! Cela veut dire : donner toute son attention à son activité du moment pour le meilleur résultat sans aucun regret, sans aucun « j’aurai dû faire ceci ou cela… ».


Donc agir, faire est seulement possible en ce moment même, le moment important de notre vie, celui où la création est possible! Cela nous assure un meilleur résultat et nous libère de toute culpabilité ultérieure.

 

 

Je me libère de toute préoccupation :


Se préoccuper signifie « s'occuper avant », donc on y pense à l’avance, on ne peut agir sur le moment futur. Cela entraîne des efforts inutiles et surtout inefficaces : on gaspille son énergie ! On crée ainsi le contraire du résultat souhaité car on freine plutôt son développement normal. Ce qui signifie aussi que lorsque l'on se préoccupe de quelqu'un on le "bombarde" d'énergie de peur, d'énergie négative ! Quand on est dans le "ici et maintenant" on s'occupe de préparer ses vacances, on s'occupe de ses enfants et des personnes que l'on aime .....


Être dans ce que l’on fait quand on le fait, nous permet de ne pas culpabiliser par la suite. Ainsi on n’a pas de regret sur le passé : les regrets ne servent à rien et le passé nous sert à tirer les leçons pour ne pas refaire ce qui pourrait nous faire nous sentir coupable. Cela signifie aussi qu’il vaut mieux ne pas vouloir contrôler les situations ou les personnes. Le contrôle laisse toujours un sentiment de culpabilité, de responsabilité alors que se libérer de toute préoccupation, c’est se laisser guider par son intuition et non par ses sentiments (ex. par amour) ou par l’émotion (ex. la peur ou par les « si…).


La vie des autres ne nous appartenant pas, le Reiki nous apprend que si on se fait du souci pour quelqu’un, on lui envoie des ondes négatives, et si on espère un résultat pour une personne, on ne sait pas vraiment ce qui est bien pour elle. Alors occupons-nous du présent et de nous.

 

Je me libère de toute colère :

La colère est la conséquence automatique de toute préoccupation car notre désir de tout contrôler nous fait justement sentir que l’on ne contrôle rien du tout. La colère est une émotion destructrice, négative qui gaspille beaucoup d’énergie et qui empêche toute communication. La colère alimente « l’égrégore » de la colère qui elle-même s’alimente de toutes les colères et qui renvoie la totalité de cette énergie négative à celui qui est en colère !!! Elle nous revient donc multipliée par des milliars.


La colère s'est comme un avis de tempête sur notre maison, quand on la sent arrivée, on veut protéger notre intérieur en fermant portes et fenêtres, or dans notre corps tout est ouvert pour laisser la « tempête/colère » tout détruire sur son passage. Elle fait beaucoup de dégâts physiques et émotionnels. Il vaut donc mieux alimenter « l’égrégore » de l’amour pour en recevoir multiplié par des millions !


Au moment où la colère arrive et que l’on a le temps de la reconnaître, au lieu de se laisser submerger par cet ouragan intérieur, on reconnaît que l’on est en colère et on ne la met surtout pas de côté, car une colère refoulée et stockée, crée des ulcères et des tumeurs. On la reconnaît donc elle sera moins forte, on se libère en criant dans un coin ou en tapant sur un coussin ! Si la colère vous a tout de même submergé, ne la laissez pas vous culpabiliser, il vaut mieux essayer de comprendre ce qui vous a mis dans cet état et surtout vous pardonner d’avoir été en colère.


A force de recevoir des énergies négatives, le corps se fatigue, crée des blocages énergétiques et finit par tomber malade. Il faut avoir l’intention permanente de se libérer de toute colère, et pour que le cerveau fasse en sorte que cela soit vrai, il faut le répéter au moins 200 fois par jours ! Peu à peu, en nous libérant de plus en plus de nos préoccupations et de la colère, nous atteignons un état de sérénité qui va nous aider à nous comprendre et à changer encore plus.


Le message de Mikao Usui est très simple : en prenant soin de nous-même, en nous débarrassant de tous nos comportements qui nous font mal, non seulement nous nous aidons nous-même à avoir une vie meilleure mais nous aidons en même temps les personnes qui nous entourent et nous aidons d'une façon indirecte tous nos semblables.

 

 

 

Je rends grâce pour toutes mes bénédictions :


Je vous citerai une phrase que j’ai entendue : « Si tu râles parce que tu as une pile d’assiettes à laver, remercie plutôt d’avoir eu à les salir. » En Reiki, dans la vie de tous les jours si tu demandes, tu reçois et il vaut toujours mieux remercier pour ce que l’on a, plutôt que regretter ce que l’on n’a pas.

 

Rendre grâce, c’est remercier pour tous ces petits bonheurs que l’on ne remarque plus : un rayon de soleil, la santé, un sourire, une maison, une famille, des amis…

On peut se dire à tout moment de la journée : je me bénis, je bénis mes enfants, mes parents, mon banquier, mon compte en banque, ma voiture… mais aussi mon cœur, ma circulation sanguine, mon appareil digestif…et affirmer : je vis dans l’abondance, dans l’amour et le partage, je me sens de mieux en mieux…Merci !


Et en nous concentrant sur les aspects positifs de notre vie (les Bénédictions) nous attireront les énergies identiques : ce sont les Lois Universelles. Donc cultivez les affirmations positives et le remerciement. L'affirmation positive est l'expression correcte de nos intentions « pour notre plus grand bien, pour le plus grand bien de tous et en harmonie avec l'Univers ».

 

 

J’honore mes parents, mes professeurs,

mes aïeux :

Nos parents, nos professeurs… ils nous ont donnés ce qu’ils pouvaient nous donner et surtout ce que l’on pouvait recevoir à ce moment-là. Remercions-les d’être simplement sur notre chemin et apprenons beaucoup d’eux. Gardons-nous de les juger.

On entend par « enseignant », toute personne qui nous aide à vivre une expérience et par « enseignement » toute expérience qui nous aide à nous transformer.

 

Quand on accorde son pardon, on se fait un beau cadeau, on se fait une faveur car on évite les rancœurs et tout ce qui peut être négatif. Et on apprend toujours beaucoup des personnes avec lesquelles on est en conflit. Alors acceptons la leçon. Il vaut mieux aussi et surtout se pardonner soi-même. C’est tout le travail en Reiki. Je sais que le pardon envers ceux de notre famille est difficile à réaliser, mais c'est un très beau cadeau à se faire, le plus beau. Le pardon n'est pas l'amour.


Le processus du pardon comprend 2 aspects : le mental et l'émotionnel. Le chemin du pardon passe par l'acceptation des événements du passé, accepter que l'on ne peut pas les changer, accepter la réalité d'aujourd'hui, se libérer de notre culpabilité. Ensuite la partie émotionnelle se met en place toute seule, à l'aide du Reiki ou d'un thérapeute. C'est difficile mais faisable ! Et pensez qu'à votre tour, vous serez ou êtes un parent, un professeur... Heureusement, nous ne sommes pas parfait, et en être conscient est libérateur.


 

Je vis ma vie honnêtement :

Ce n’est pas simplement sur un plan juridique qu’il faut entendre cette phrase ou religieux : « tu ne voleras point ! » mais plutôt sur un plan personnel car je fais ceci ou cela pour moi, et surtout pas pour faire plaisir à quelqu’un d’autre, car nous ne sommes pas à sa place et nous ne savons absolument pas ce qui lui ferait vraiment plaisir. Si je fais ceci ou cela, je le fais pour me faire plaisir, nos choix sont guidés par nos envies. Non, il ne faut pas faire pour faire plaisir à quelqu’un ou par peur des conséquences car il y a toujours des conséquences, souvent contraires à celles que l’on avait prévues ! Et le résultat de ces conséquences est toujours en fonction de nos échelles de valeur, sociale et personnelle.


Il s'agit donc de l'honnêteté intérieure, dire oui quand l'on pense « oui » et dire non quand l'on pense « non », être en harmonie avec soi-même. Il est bon d'apprendre non seulement à dire non, mais aussi à le dire d'une façon honnête, aimable et compréhensible. Et si on agit en se respectant, les personnes en face finiront par vous respecter telle que vous êtes, et à se respecter aussi intérieurement pour ne plus être pris en étau entre son honnêteté intérieure et ce que l'on croit être bon pour l'autre!


Être honnête avec soi-même et avec les autres apportent un sentiment extraordinaire de liberté . On ne se sent pas obligé de faire semblant. Cela crée un sentiment d'invulnérabilité et un état de sérénité, nous prenons conscience que nous sommes des privilégiés et non des victimes. Cela veut dire que tout ce développement personnel/spirituel doit être inévitablement accompagné par le développement de l'humilité. Une personne humble pourra vivre tout ce processus d'une façon bénéfique pour elle et pour les autres, elle pourra exprimer son amour et sa compassion. La personne humble n'est pas une personne soumise, docile ou faible, au contraire, consciente de sa valeur, de son unicité, elle agira avec douceur, clarté, respect et fermeté et Amour !

 

 

Quand on vit en accord avec soi-même, on est serein, confiant, on envoie autour de nous des ondes positives et on reçoit alors encore plus d’ondes positives ! Tu te fais plaisir donc tu acceptes que les autres se fassent plaisir. Et on aime les autres pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’on aimerait qu’ils soient. Ainsi pour avoir une relation saine, il vaut mieux éviter les dépendances : on s’aime d’abord, on n’attend pas de l’autre qu’il nous donne de l’amour. Quand on n’a pas d’attente, on apprécie ce que l’on reçoit. Pas d’attente donc pas de dépendance, pas de jugement par rapport aux autres.

 

 

 

Je respecte la vie autour de moi

sous toutes ses formes :

Respecter c’est ne porter aucune atteinte, c’est traiter avec égard, c’est ménager, ne pas troubler, c’est avoir le souci de la vie autour de nous et sous toutes ses formes : de la plus infime à la plus grande pour le meilleur équilibre de la vie. Cela peut paraître simple mais en fait c'est un principe complexe : je suis consciente de l'équilibre écologique, de l'importance de chaque espèce et de l'existence harmonieuse entre toutes ces formes de vie. Mais suis-je prêt(e) à vivre l'Unité ?

 

Pour pouvoir répondre à cette question, il faut d'abord penser à la notion de jugement et faire la différence entre juger et donner son opinion. Par exemple : « ce livre est bon ou mauvais » et « j'aime ou je n'aime pas ce livre ». En exprimant notre opinion sans jugement, la vie tout à coup, est beaucoup plus facile pour nous et pour ceux qui nous entourent. Et cette règle peut s'appliquer à tous les aspects de notre vie, en permanence. « Tout n'est qu'un point de vue temporel, et toute conclusion basée uniquement sur certains détails et non sur la globalité des éléments, nous mène inexorablement vers une conclusion erronée, vers un jugement, vers une souffrance.


Dans cette habitude de juger, nous ne nous épargnons pas non plus : nous sommes nos pires juges, avec comme conséquence de nous créer sans cesse des sentiments de culpabilité. Être réaliste, voir la réalité en face et se voir tel que l'on est, nous permet de changer et de devenir de meilleures personnes. Ne pas juger ne veut pas dire accepter tout ce qui se passe sans discernement, nous avons le droit et le devoir envers nous d'avoir nos propres opinions, le droit de choisir les expériences et les personnes que nous souhaitons dans notre vie.

 

Et nous pouvons le faire grâce au fait que nous jugeons de moins en moins et que nous observons de plus en plus.

L'observation, quand elle est impartiale, n'implique pas le jugement. Par contre, le jugement prendra toujours parti, partira d'idées préconçues et mènera toujours à des attitudes et conclusions incorrectes.


C'est pourquoi Mikao Usui nous invite en permanence à nous tourner vers nous-même pour devenir l'instrument principal dans le processus d'auto-transformation.


Toute personne qui mène une vie harmonieuse, heureuse, non seulement elle alimente l'égrégore d'énergie d'amour, mais elle s'alimente aussi de lui. A l'inverse, toute personne qui mène une vie de violence, d'agressivité, alimente l'égrégore de violence et d'agressivité, ce qui contribue à la prolifération des guerres sur Terre ! Et elle en est responsable ! Ainsi, la question : « suis-je une parcelle de vie ? » commence à avoir du sens. Je ne peux me permettre d'ignorer plus longtemps cette loi de la nature qui nous dit que nous sommes tous UN et continuer à mener ma vie comme si j'étais complètement isolé(e) des autres. La seule réalité possible, c'est que chaque fois que je fais du bien autour de moi, je me fais du bien, et chaque fois que je fais du mal autour de moi, je me fais du mal.


Pour pouvoir réaliser ces 5 principes, revoyez-les régulièrement, faîtes le point consciemment et entrez dans ce qu'on appelle le cercle vertueux des Idéaux du Reiki. Ainsi en pratiquant régulièrement l'auto-séance et en travaillant ces 5 idéaux, vous vous octroyez le privilège d'utiliser autant que possible ce que Mikao Usui a appelé la recette secrète pour inviter le bonheur : le Reiki !


Texte inspiré du Manuel de Reiki I de Nita Mocanu, Ed NIANDO.

 

Le plus simple des Mantras :

« Merci ! »

 

 

Pour profiter pleinement des sons sacrés de ces 5 idéaux de Mikao Usui, vous pouvez aussi vous les réciter en japonais :

 

 

KYO DAKE WA

"kyo daqué oua"

OKORU-NA

"ikaruna"

SHIMPAI SUNA

"shim paille s'na"

KANSHA SHITE

"can shasté"

GOO HAGE ME

"guyo Hagué mé"

HITO NI SHINSETSU NI

" 'Htoni shine setsou ni" ("h" expiré)

 

"Matin et soir, assieds-toi dans la position gassho et répète ces mots à voix haute et dans ton coeur."

Mikao Usui

Vous pouvez les écouter par Nita Mocanu

https://youtu.be/B5n5-EM2E5E

ttpetitflo_1.jpg

Liens Amis