Home L'Histoire de Reiki

 

 

HISTOIRE DU REIKI

 

L'histoire du Reiki Usui commence il y a bientôt une centaine

d'années au Japon. Mikao Usui (臼井甕男, 15 août 1865 –

9 mars 1926 dans la Préfecture de Gifu, Japon) est le fondateur

du Reiki. « Usui Sensei reçoit l'illumination ainsi que le

pouvoir de guérison du Reiki, à la sortie de la période du jeûne

de 21 jours passée sur le Mont Kurama, à Kyôto.

Contrairement aux pratiques de l'époque, il ressent rapidement

le besoin de transmettre sa faculté pour pouvoir la partager

avec le plus grand nombre. Ensuite, il parvient à mettre au

point une méthode de transmission de l'énergie ou Reiju, ainsi

que le Hatsu Rei Hô qui permet d'élever la circulation de Reiki

dans le corps. Puis il créa la Usui Reiki Ryohô Gakkai

(Association de la Méthode de Reiki d'Usui. Les récits sur la vie de Usui Sensei relèvent beaucoup de légendes d'autant que le Reiki a continué son évolution aux États Unis. Il existe donc très peu d'éléments fiables hormis les informations inscrites sur la stèle de la « Réussite et la vertu » située au temple Saihô Ji à Tôkyo. Environ 2000 disciples directs de Mikao Usui se sont réunis pour monter cette stèle en février 1927.» Hiroshi D. Gendai Reiki Hô

 

Sur cette stèle, près de la tombe de Mikao Usui, il est précisé qu'entre 1922, année de son satori et sa mort en 1926, il a initié plus de 2000 personnes, dans un but thérapeutique en majorité. Parmi ces 2000 personnes, près de 70 ont fait le 2° degré et parmi ces 70 personnes, 19 ont passé la maîtrise. Il est mort d'une attaque cérébrale le 9 mars 1926. Vous trouverez la traduction du texte inscrit sur la stèle . « Il instaura un principe au sein de son association, destiné à ses disciples, à savoir que le but recherché n'est pas un pouvoir de guérison élevé mais l'effort perpétuel de la recherche du bien-être intérieur, de la bonne santé de son corps et de son esprit, afin d'influencer de manière positive son entourage et soi, afin de soutenir la progression de sa famille, le pays et la paix dans le monde. »

Il est né dans une famille de Samouraïs, une tradition de plusieurs centaines d'années. Il a reçu l'éducation religieuse de base de l'époque : dans son village il n'y avait qu'une seule école et c'était celle des moines. Mikao termine ses études, se marie, a 2 enfants, travaille dans différents domaines mais son activité principale est toujours tournée vers l'intérieur, pour grandir intérieurement. Passé la cinquantaine, il décide de faire pour la 3° fois de sa vie une méditation bouddhiste qui s'appelle la Méditation de la repentance du lotus. C'est une méditation très complexe qui dure 3 semaines

et il choisit pour méditer la petite montagne KURAMA au nord de Kyotô pour ses qualités énergétiques très particulières (aujourd'hui encore : photo). Pendant ces 3semaines, il prie, il chante, il médite ...puis il vit un moment hors du commun, un satori ou illumination. En rentrant chez lui, il sent qu'une nouvelle énergie passe par ses mains qu'il ne peut manipuler ni lui imposer sa volonté. Il commence à appliquer ses mains sur lui puis sur d'autres personnes et cela leur est très bénéfique. Rapidement, il veut la partager et invente un système qui s'appelle simplement Usui Teate ( la méthode Usui de la main). Très rapidement, il fonde une organisation qu'il appelle « Usui Reiki Ryoho Gakkaï » et dans ce cadre, il donne beaucoup de séances et beaucoup d'initiations. L'organisation qu'il a fondée continue aujourd'hui de fonctionner. Parmi les élèves qui sont arrivés au niveau maîtrise, il y avait deux vice-amiraux Ushida Jyuzaburo et Taketomi Kanichi et un médecin, capitaine dans la Marine Impériale, le Dr

Hayashi Chujiro Sensei (1879- 1941)*, personne très intéressante pour nous car c'est grâce à lui que le Reiki est arrivé jusqu'à nous. Il reçoit en 1925 le niveau supérieur du Reiki Ryôhpo, Shinpiden, par Usui Senseï et devient spécialiste praticien à part entière. Mikao Usui le sollicite pour ouvrir son propre cabinet de Reiki qu'il appelle « Hayashi Reiki kenkyukai » : «le centre Hayashi de Recherche Reiki». Dans ce centre, il propose des initiations, et dispense avec ses élèves beaucoup de séances, 8 tables avec 2 praticiens par table. Il connaît un grand succès et en 1935, arrive dans sa clinique madame Hawayo Takata (1900-1980). Ses parents étaient japonais mais elle est née à Hawaï.

A 35 ans, veuve avec 2 enfants, elle décide de retrouver ses parents au Japon. Là, son médecin l'envoie au cabinet de Hayashi Senseï où elle reçoit du Reiki pendant 2 mois et au bout de 8 mois, elle est complètement guérie. Elle décide alors de suivre les enseignements de Hayashi Sensei. Au bout d'un an, elle reçoit son 2° degré et décide de rentrer à Hawaï où elle ouvre son propre cabinet. Hayashi Senseï lui rendra visite à Hawaï plusieurs fois, des articles de journaux de l'époque l'attestent. Et en 1938, elle recevra le degré de Shinpiden. * Lire le livre qui raconte l’histoire d’Hayashi « Manuel de Reiki : les secrets du Reiki selon la méthode Hayashi » de Frank Arjava Petter et Tadao Yamagushi.

La guerre commence, Hayashi Senseï est sensé reprendre du service mais après avoir fait tant de bien, comment aller à la guerre ? Mme Takata, elle, enlève son enseigne et se fait très discrète. Dans les années 50, elle recommence à donner des séances. Puis elle arrive sur le continent américain où elle initie de plus en plus ouvertement, et dans les années 70 sentant une grande responsabilité, elle commence à proposer la maîtrise jusqu'en décembre 1980, où elle décède. Elle a initié 22 maîtres de Reiki. En 1982, ces 22 maîtres décident de fonder une association : « L'Alliance Reiki ». Comme toute organisation, il y a des règles de fonctionnement et tout le monde n'est pas d'accord sur le terme ni sur la présidence de la petite fille de Mme Takata, Phyllis Lei Furumoto. Alors le groupe se scinde : l'Alliance et les Maîtres Reiki Indépendants. Pendant les années qui ont suivi, les Maîtres de l'Alliance, malgré les prix pratiqués et les règles très strictes ont eu une activité très intense, et sont devenus des enseignants de Reiki professionnels. Les autres Maîtres ont eux aussi fait un travail extraordinaire mais d'une façon plus flexible, plus accessible. Ils ont baissé les prix, proposé des périodes moins longues entre les niveaux, ce qui a largement contribué à la diffusion du Reiki, notamment Ilis Ishiguro. Barbara Weber Rey, elle, a créé l'Association « The Radience Technique ».

Dès 1982, le Reiki se développe à une allure qu'aucune technique n'avait connu, partout dans le monde. Pendant ce temps, le Reiki a aussi vécu un phénomène de diversification. Et de nouvelles branches de Reiki se sont créées, comme le Osho néo-Reiki en Inde. D'autres Maîtres ont ajouté des symboles, de nouvelles techniques, l'utilisation des pierres, des cristaux, des couleurs...Et pour plus de clarté, ils ont ajouté un mot au système de Reiki proposé : le Néo Reiki, le Reiki Shambala, le Reiki Elargi, le Reiki Karuna....la liste est très longue. Aujourd'hui dans le monde, il y a plus de 30 branches principales de Reiki. Et tout va bien, aussi longtemps que l'on respecte l'esprit du Reiki Usui. Fin des années 1980, le Reiki revient au Japon sous sa forme occidentale en tant que nouvelle technique de soin.

Si vous trouvez une autre version de l'histoire du Reiki, c'est la version que Mme Takata racontait à l'époque, de l'après-guerre. Elle a eu besoin d'apporter quelques changements au Reiki pour qu'il soit accessible et acceptable pour les Américains de l'époque. Elle a donc simplifié l'enseignement du Reiki, supprimé des techniques et changé son histoire, et surtout elle a pratiqué un enseignement oral.

Après la mort de Mme Takata, il y a eu des gens qui ont commencé à faire des recherches et, vers 1992, un maître de Reiki allemand, Frank Arjava Petter, marié à une japonaise décide de s'établir au Japon.

Il ouvre avec sa femme, une école de langues pour enseigner l'anglais. Puis il décide d'enseigner aussi le Reiki. Il a un succès presque instantané. Des centaines de personnes viennent de tout le Japon pour se faire initier. Puis à un moment donné, il commence à avoir des demandes d'initiations au 2°, 3° degré et même à la Maîtrise de gens qui n'ont pas passé les premiers degrés avec lui. Il finit par découvrir tous les détails de la vie de Mikao Usui. Il retrouve sa tombe au cimetière Saihoji de Tokyo et la grande stèle érigée en 1927 par ses élèves, sur laquelle sont gravées beaucoup de détails de sa vie.

Tout cela F. Arjava. Petter le partage avec le monde entier dans son livre « Le Feu du Reiki ». Il fait d'autres recherches et trouve d'autres éléments intéressants qu'il communique dans « Le legs du Dr Usui » où il présente le Reiki spirituel, pratique et thérapeutique. Puis il découvre « Le Manuel Originel de Reiki de Mikao Usui » écrit en vieux japonais, après traduction et quelques commentaires nous avons appris non seulement l'histoire du Reiki mais notre pratique a été complétée en reprenant toutes les techniques que Mme Takata avait supprimées.

Un dernier grand pas en avant a été réalisé par une très vieille et honorable dame, en 2008, qui a étudié le Reiki avec Mikao Usui et a transmis tout son savoir à un bouddhiste anglais,Chris Marsh*. Par la suite, Chris Marsh qui est également maître de Reiki a partagé ces informations avec quelques personnes et ces informations très importantes nous ont été offertes sur le Usui Teate, notamment au niveau de la maîtrise, les REIJU et ainsi le système Reiki Usui est redevenu « complet ».

« Chris Marsh est bouddhiste tendai et pratique les arts martiaux. Il prétend

avoir pratiqué au Japon avec Suzuki-san, nonne tendai et élève de Usui. Il est

le fondateur de la tradition Usui teate, qui se veut être la méthode originale

pratiquée par Usui. Dans ce système, le reiju a une place importante. L'enseigne

-ment se découpe en sept niveaux**, et le reiju est enseigné au sixième. »

** Frank Arjava P. nous a expliqué qu'à l'époque de Mikao Usui Sensei, les élèves Reiki devaient se préparer avant de recevoir l'initiation du 1° degré. Ainsi, ils passaient 2 pré-niveaux avant le 1° degré (le 5° et le 6°), puis ils accédaient au 2° degré. Le 3° degré, le niveau maîtrise était découpé en 5 parties : 1° partie, les élèves maîtres ne pouvaient enseigner que le 1° niveau préparatoire (5° degré) ; en 2° partie, ils enseignaient le 2° niveau préparatoire (6° degré), puis ils avaient le droit d'initier au 1° degré, puis au 2° degré et enfin ils pouvaient initier d'autres maîtres accomplis ! Certains n'y accédaient jamais.

Le Reiki est un phénomène énergétique totalement indépendant de nos croyances en tout genre et l'âge, le sexe, la religion, les études, la profession … n'influencent en rien son efficacité.

 

 

ttpetitflo_5.jpg

Liens Amis